buff transavia eurosport jogging allianz tv5monde SULTAN

LE FILM DU JOUR


Accueil > PORTRAITS >

PORTRAITS

Fernando Jose Castro Cabral (D914-BRE)

« Une démarche philosophique »

Le vent redouble sur la ligne d’arrivée de la deuxième étape du 27e Sultan MARATHON DES SABLES. Malgré plus de 6 heures d’effort, Fernando Jose, coureur venu du centre du Brésil, affiche un large sourire. « Oui c’est dur, mais c’est tellement beau, confie-t-il. Evidemment, j’ai déjà quelques ampoules mais un MARATHON DES SABLES sans ampoule n’est pas un vrai MARATHON DES SABLES. On les attend presque. » Déjà participant lors des 15e et 17 édition, le Brésilien vient chercher dans le désert une sorte « d’expérience initiatique ». « Cette épreuve n’est pas tellement un acte sportif mais davantage une démarche mentale et philosophique. Quand on est dans le désert, que l’on voit les montagnes, les étendues de sable et toute cette nature, cela nous remet à notre place au cœur de cet environnement. Le MARATHON DES SABLES nous ouvre de nouvelles perspectives. Il y a aussi une formidable solidarité. Sur le bivouac, il y a des gens venus de plusieurs dizaines de pays différents. C’est l’occasion de discuter et de partager. Les gens pensent souvent que nous sommes fous de venir participer à une course comme celle-là. Peut-être ont-ils raison ? Mais peut-être aussi que les fous ce sont eux… »